www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité départemental d'athlétisme du nord
Actualités
Ils et elles font l'athlétisme dans le Nord: Bernard Décatoire
Commentez cette actualité
12 Octobre 2013 - Patrick BILLIAU (Rédacteur - District Métropole 2)
Ils et elles font l'athlétisme dans le Nord: Bernard Décatoire

Aujourd’hui, c’est un personnage incontournable du demi-fond  que nous croisons…Bernard Décatoire et sa famille sont aussi des acteurs incontestables de l’athlétisme nordiste…

 

Bernard, le nom de la famille Décatoire est associé aux Foulées Halluinoises. Raconte-nous l’aventure de cette course qui a mobilisé ta famille depuis des décennies, le second week-end d’octobre…

 Pour raconter cette histoire, les choses sont assez simples. En 1974, j’ai participé en tant qu’athlète à la célèbre course hors-stade Sedan-Charleville, l’une des plus vieilles de France. J’avais préparé cette épreuve avec sérieux et je me suis rendu avec mon papa à cette course qu’on ne connaissait pas trop. Nous furent envahis d’une grande stupeur lorsque nous avons vu une foule immense de spectateurs tout le long du parcours, un peu comme les étapes de montagne du Tour de France. Mon père trouva cette idée formidable, à l’époque peu répandue, d’aller vers le public, plutôt que de tenter de le faire venir au stade et d’apporter aux gens, le spectacle à leur porte. Il fallait certes un attrait particulier pour donner de l’ampleur à l’épreuve. Mon père qui était représentant de commerce, avait des connaissances notamment chez Stella Artois, la célèbre bière belge, du côté de Louvain, ville d’Emile Puttemans, à l’époque recordman du monde du 5000m… Voilà comment Emile est arrivé chez nous par le biais de son club, le Daring de Louvain, pour participer à la première édition des Foulées Halluinoises. La sauce a tout de suite bien pris et le public dès la première édition, a répondu présent de très forte manière, les rues d’Halluin étaient noires de monde…

L’épreuve a-t-elle évolué au fil de son histoire ? Pourquoi avoir toujours voulu garder ce parcours en huit qui l’a rendue aussi réputée ?

    Au départ, nous avions une épreuve sur cinq tours de circuit avec une distance globale d’environ 9,500 km avec un spectacle garanti sur un tracé en huit en centre ville, permettant au public de voir à maintes reprises les athlètes et le déroulement de la course. Les choses durent évoluer par la suite du fait d’une obligation de vouloir faire un « 10 km » officiel et classant avec un cahier des charges très précis, nous obligeant à ne pas dépasser trois tours de circuit. Si au départ nous avions énormément de participants, les choses évoluèrent à notre désavantage avec l’arrivée de nombreuses épreuves concurrentes les années qui suivirent. Il suffit de voir le calendrier des courses hors-stade  actuellement pour comprendre que nous devrions entre guillemets partager le gâteau et nous battre chaque année depuis maintenant trente- neuf ans pour mettre en place cette épreuve mythique de la LNPCA.                                                     

Quel avenir vois-tu aux Foulées Halluinoises ?

  Nous avons toujours voulu garder notre identité initiale, est-ce un bien ou un mal ? Aujourd’hui, nos fidèles partenaires nous font toujours confiance et c’est tant mieux. Sans eux, nous n’existerions plus. Nous avons notre particularité, nous ne pouvons ouvrir beaucoup plus, par manque de place, à des courses « au nombre ». Ce n’est pas à ce jour, notre politique, nous essayons de toujours garder la qualité avec des athlètes de haut-niveau, tout en ouvrant à Monsieur tout le monde et aux enfants. Il faut quand même constater que notre budget qui est le nerf de la guerre, n’augmente pas depuis un certain nombre d’années. Par contre, pour bien organiser, tout augmente, l’hébergement, la restauration des athlètes, le prix des récompenses en nature pour tous, tee-shirts, coupes, médailles, etc…Donc pour s’en sortir, il faut gratter un peu sur le plateau et cela pénalise un peu l’épreuve. L’avenir des Foulées, j’espère pouvoir assurer jusqu’au quarantième anniversaire, après…

A part les Foulées, qu’est-ce qui occupe ta vie de jeune retraité ?

  Nous avons aussi le Meeting national fin juin qui me prend beaucoup de temps, mais comme pour les Foulées, il y a une équipe et un comité au club qui est formidable et présente. De plus, nous voyons arriver des jeunes pour organiser et c’est un très bon signe ! Puis, entre temps, plus près de mon épouse maintenant également à la retraite et qui m’a toujours soutenu avec ferveur, j’apprends à jouer de la guitare, comme quoi, il n’est jamais trop tard….pour lui donner un jour peut-être, la mélodie du bonheur !...

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
28/09 >
28/09 >  (1)
28/09 >
28/09 >
28/09 >
28/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
18/09 >
14/09 >
14/09 >
14/09 >
07/09 >
07/09 >
07/09 >
07/09 >
07/09 >
Athle.fr
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Marche Nordique 20/09/20

Journée découverte Marche Nordique le 20 septembre à Villeneuve d'Ascq, plus d'informations ICI




Nocturne Valjoly 17/10
Trail Nocturne du ValJoly le 17 octobre 2020 et Marche Nordique Gourmande informations ICI


Cross du Comité
Toutes les informations sur le cross du Comité qui se déroulera le 8 novembre 2020 ICI



Trail Val Joly 07/03/2021
Prochain trail du ValJoly le 07 mars 2021
Informations ICI

Les Espaces

Le Comité sur Facebook:








Retrouvez toutes les informations relatives à la première édition de la course nature du val de Marque, qui se déroulera le 17 novembre au départ de HEM, en cliquant ICI