www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité départemental d'athlétisme du nord
Actualités
Ils et elles font l'athlé dans le Nord: RETIERE Anthony
Commentez cette actualité
3 Mars 2018 - Patrick BILLIAU (Rédacteur - District Métropole 2)
Ils et elles font l'athlé dans le Nord: RETIERE Anthony

 Nous accueillons aujourd’hui Anthony Retière, licencié à l’ELAN 59 qui a la particularité d’être le « Monsieur Musique » des compétitions. Ce DJ de l’athlé ne se prend pas la tête et estime apporter un « plus » à l’athlé. Rencontre lors des championnats de France en salle, dernièrement à Liévin…

 

Peux-tu rapidement rappeler ton parcours professionnel, sportif…et associatif ?

 Je suis enseignant d’EPS depuis la rentrée 2009 dans un premier temps affecté sur un poste au Mans, j’enseigne depuis la rentrée 2016 sur Dunkerque d’où ma mutation à l’ELAN 59. J’ai pas mal changé d’activité sportive dans ma jeunesse pour finalement vraiment apprécier l’athlé au lycée et m’inscrire au club de Carquefou (près de Nantes) lorsque j’étais en terminale. En athlé je me suis intéressé à tout : du cross aux épreuves combinées quelques sorties sur la route et pas mal de triple-saut et de 400m haies (il ne me manque que le marteau, la marche et le steeple). Entre temps je me suis blessé en 2012 m’obligeant à stopper l’entraînement et la compétition plus d’un an. J’ai continué à  m’investir en tant que dirigeant, entraîneur d’EA et PO, officiel régional sauts et spécialiste en tant qu’animateur commentateur. J’ai rejoint le groupe fédéral d’animation des compétitions en 2013 et participe au groupe de formation des animateurs commentateurs. Je me suis également engagé dans l’organisation du meeting de mon club de Carquefou que certains connaissent avec son épreuve phare qu’est le 5000m. J’y apporte encore et toujours mon aide, malgré la distance, dans les engagements et l’animation.

  DJ, c’est un peu un rôle inhabituel sur un stade d’athlétisme…depuis quand vis-tu cette passion ?

 J’ai commencé sur le meeting de Carquefou une fois par hasard on m’a demandé de dépanner sur ce poste peut-être en 2010 je ne sais plus. Il suffisait de laisser tourner le fond musical et d’adapter le volume lors de la prise de parole des speakers, mais aussi de lancer une musique pour le protocole. En 2012 on m’a demandé si je voulais aider le groupe d’animation de la fédération dans cette fonction car il n’y avait qu’une seule personne sur cet aspect dans leur groupe. Ainsi j’ai dans un premier temps observé leur fonctionnement aux France Elite à Angers en 2012 et j’ai participé aux France Espoirs et Nationaux à Reims dans la foulée pour enchaîner l’hiver suivant sur les Elites à Aubière. Depuis je fais cela sur certaines compétition mais sans prétention car je n’ai aucune formation en tant que DJ au départ et je me considère plus comme un programmateur musical qu’un DJ.

  Pour toi, quelle est la plus-value apportée par ta prestation ?

 Ce n’est pas évident à dire ! La compétition peut très bien se dérouler sans animateurs sans commentateurs ou sans DJ. L’apport de la musique permet d’éviter les blancs et donne du rythme à la compétition. Sur certaines compétitions, les sauteurs peuvent demander une musique spécifique lors de leur course d’élan. Ça habille également les présentations en ajoutant des jingles qui annoncent une nouvelle course, un nouveau concours, ça peut également permettre le silence sur le départ de certaines courses, en sprint notamment. Il s’agit enfin de mettre en valeur les cérémonies protocolaires. Maintenant c’est comme les goûts et les couleurs, tout le monde n’apprécie pas soit le choix musical soit l’habillage qui en est fait ou la source de bruit supplémentaire que cela génère.

  Te semble-t-il possible de répercuter ce type de prestation dans des stades ou salle…où malheureusement la sonorisation est la cinquième roue du chariot ?

Effectivement tout dépend de la sonorisation des stades ou salles. Aujourd’hui il est très fréquent d’installer une autre sonorisation pour les championnats ou les meetings que celle installée initialement. Si une enceinte diffuse le son devant un juge qui doit appeler les athlètes sur un concours et ne permet pas de se faire entendre c’est difficilement supportable. Il est déjà fréquent que le speaker ne se fasse pas bien entendre alors il ne sert à rien d’y ajouter de la musique ce qui ne ferait qu’empirer les choses. Il vaut mieux plusieurs enceintes à un volume raisonnable que peu à un volume fort pour une diffusion dans toute la salle ou tout le stade.

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
28/09 >
28/09 >  (1)
28/09 >
28/09 >
28/09 >
28/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
18/09 >
14/09 >
14/09 >
14/09 >
07/09 >
07/09 >
07/09 >
07/09 >
07/09 >
Marche Nordique 20/09/20

Journée découverte Marche Nordique le 20 septembre à Villeneuve d'Ascq, plus d'informations ICI




Nocturne Valjoly 17/10
Trail Nocturne du ValJoly le 17 octobre 2020 et Marche Nordique Gourmande informations ICI


Cross du Comité
Toutes les informations sur le cross du Comité qui se déroulera le 8 novembre 2020 ICI



Trail Val Joly 07/03/2021
Prochain trail du ValJoly le 07 mars 2021
Informations ICI

Les Espaces

Le Comité sur Facebook:








Retrouvez toutes les informations relatives à la première édition de la course nature du val de Marque, qui se déroulera le 17 novembre au départ de HEM, en cliquant ICI